dimanche 22 avril 2018

L’Église de Gaspé: deuil

«On dit que l’expérience du deuil nous humanise. C’est vrai! Elle nous fait descendre de notre piédestal; elle nous fait mal; elle nous rappelle que nous ne sommes pas tout-puissants, que tout passe, que tout change, que nous n’aurons pas toujours près de nous ceux et celles que nous aimons», écrit Angèle Gagné, intervenante en soins spirituels et religieux, au centre d’hébergement Monseigneur-Ross à Gaspé dans le plus récent numéro de L'Église de Gaspé.

«Toute cette douleur du deuil finit par creuser en nous un certain espace. Un espace de pauvreté et de fécondité, un espace pour aimer.»

samedi 21 avril 2018

L’Église de Rouyn-Noranda: devenir missionnaire

«Les assemblées de paroisses sont terminées depuis le 6 mars. Un rapport complet de ces assemblées a été déposé à l’attention de Mgr Dorylas Moreau et du conseil presbytéral le 6 avril dernier», explique Maurice Descôteaux, responsable de la rédaction de L’Église de Rouyn-Noranda.

Ces rencontres se concentraient sur trois sujets, ajoute-t-il. «Le premier, la mission et être missionnaire. Le second, ce que sont les Unités pastorales missionnaires. Le troisième, se prononcer sur une proposition de découpage du diocèse en Unités pastorales missionnaires.»

De «larges traits du contenu de ce rapport» sont proposés dans la publicatiion diocésaine.

vendredi 20 avril 2018

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 19 avril 2018

Pèlerins en marche: paroisses québécoises

«La spiritualité qui caractérise ce début du 21 e siècle est celle du samedi saint: une foi qui cherche sa route au coeur des ténèbres de l’indifférence collective tout en misant sur le pouvoir de l’espérance», écrit le rédacteur Gilles Baril dans Pèlerins en marche.

Dans un texte fouillé, l'auteur, un prêtre de l'archidiocèse de Sherbrooke, présente l'évolution de la paroisse québécoise. Il note que «les statistiques entre 1940 et 1960 rapportent qu’au Québec, il y a un prêtre, un religieux ou une religieuse par 87 à 120 résidents selon les secteurs de la province. L’Église, par ses curés de paroisse, exerce une influence incontournable sur la façon de penser et d’agir des Canadiens-français».

mercredi 18 avril 2018

Le Verbe: guerres

«Alors que nous attachions les dernières ficelles du numéro que vous tenez entre vos mains, sur le thème de la guerre, les foyers du monde entier assistaient  –  impuissants  –  au triste spectacle de l’intensification des bombardements du  régime syrien dans la Ghouta orientale», écrit Antoine Malenfant, rédacteur en chef, dans le plus récent numéro du magazine Le Verbe.

«Que ce numéro, tout comme les précédents, soit reçu d’abord comme un modeste et solidaire hommage à la souffrance des innocents», ajoute-t-il.

Ce numéro de vingt pages est distribué gratuitement en présentoirs à plus de 12 000 exemplaires au Québec.

mardi 17 avril 2018

L'Église de Trois-Rivières: bénévolat

«C'est ensemble, tous citoyens confondus, peu importe l’âge, le sexe, l’origine, la condition physique, sociale ou économique, que nous allons pouvoir orienter la société dans laquelle nous vivons vers l'entraide et la solidarité», écrit-on dans le plus récent numéro du webzine L'Église de Trois-Rivières.

À l'occasion de la Semaine de l'action bénévole (15 au 21 avril 2018), on explique que «le bénévolat se veut rassembleur et unificateur. C’est en se mobilisant que les Québécoises et les Québécois parviendront à offrir une société saine pour les générations futures».

lundi 16 avril 2018

Vie liturgique: 24 juin

«Dans la plupart des communautés chrétiennes de chez nous, les chorales cessent leurs activités vers la mi-juin pour la pause estivale. Parions que certaines d’entre elles seront sollicitées pour prolonger leur engagement, puisque la solennité de la Nativité de saint Jean Baptiste tombe cette année un dimanche», écrit Jean Grou, rédacteur en chef, dans le plus récent numéro de Vie liturgique.

«Il serait de mise, en effet, de donner à cette célébration toute l’ampleur qu’elle mérite, Jean Baptiste étant le patron spécial des Canadiens français, comme le veut la formule officielle. Au Québec, le 24 juin est aussi la fête nationale. Dans certains milieux, la célébration religieuse s’associe aux réjouissances qu’on pourrait qualifier de civiles ou de profanes», poursuit-il.

dimanche 15 avril 2018

Le Messager de Saint-Antoine: crucifix

Faut-il laisser le crucifix à l'Assemblée nationale? C'est une question à laquelle répond un collaborateur du Messager de Saint-Antoine d'avril.

«Le présent gouvernement de Québec a décidé de maintenir le crucifix là où il est. Porte-parole des évêques du Québec, Pierre Morissette a déjà déclaré en septembre 2013: Si le gouvernement décide d’enlever le crucifix, les évêques ne feront pas de guerre, rappelle le théologien Pierre-René Côté.

«Il serait convenable d’enlever le crucifix de la Chambre des députés. Le maintenir, avec le débat qu’il provoque dans le contexte qui est le nôtre, est inopportun. Cela expose même au mépris et au blasphème, c’est-à-dire une affirmation contraire à la Révélation», ajoute-t-il dans son article intitulé Croire en temps de religiophobie.

samedi 14 avril 2018

Rapport annuel de SIGNIS

«SIGNIS a connu une fois de plus une année de transition et d’avancée en 2017. Le Congrès mondial, tenu à Québec en juin, a mis en évidence au moins trois éléments qui le prouve: un nouveau conseil d’administration international a été mis en place, nous avons accueilli de nouveaux membres du monde entier et nous nous sommes rencontrés en tandem avec l’un d’eux, l’Association de la presse catholique des États-Unis et du Canada (CPA)», écrit Helen Osman, nouvelle présidente de SIGNIS, dans le rapport annuel de l'organisme.

Il est beaucoup question des congrès de SIGNIS et de la CPA tenus à Québec 19 au 23 juin 2017. Plusieurs membres de l'AMéCO y ont participé.

vendredi 13 avril 2018

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.