mardi 28 mars 2017

La vie dans notre Église: compostage

«Le comité Vert du Centre diocésain a organisé un dîner-causerie sur les techniques du compostage», indique le plus récent numéro de La vie dans notre Église (diocèse de Saint-Jean-Longueuil. «Une personne-ressource, M. Benoît Lacroix-Vachon, ingénieur en environnement, a vulgarisé le concept et a enseigné les techniques du compostage en vue de faciliter la mise en place de cette pratique. La Ville de Longueuil, à titre de commanditaire, a gracieusement remis deux bacs de compostage qui ont fait l’objet d’un tirage au sort parmi les personnes présentes.»

lundi 27 mars 2017

Vers demain: saint Joseph en train de dormir

Le plus récent numéro de Vers demain reprend des mots du pape François prononcés lors de son voyage aux Philippines en janvier 2015. «Je voudrais aussi vous dire une chose personnelle. J’aime beaucoup saint Joseph parce c’est un homme fort et silencieux. Et sur mon bureau j’ai une image de saint Joseph en train de dormir; et en dormant il prend soin de l’Église! Oui, il peut le faire, nous le savons. Et quand j’ai un problème, une difficulté, j’écris un billet et je le mets sous saint Joseph, pour qu’il le rêve. Cela veut dire: qu’il prie pour ce problème!»

dimanche 26 mars 2017

Nouvelle revue évangélique en français

Philippe Vaillancourt, rédacteur en chef de l'agence de presse Présence,  a appris qu'une nouvelle revue chrétienne francophone verra le jour au mois d'avril. Le magazine «Vivre sa foi sera publié par l’Alliance évangélique du Canada. L’initiative sera en quelque sorte une version francophone de Faith Today qui se consacrera au christianisme, et plus particulièrement aux Églises évangéliques, dans le Canada francophone»», a expliqué le journaliste responsable de la rédaction des nouvelles brèves diffusées quotidiennement par Radio VM.

Depuis 1983, Faith Today est la principale revue destinée aux quelque quatre millions de chrétiens évangéliques au Canada. Son tirage est de 20 000 copies. Le magazine est publié six fois par année.

samedi 25 mars 2017

Atelier de formation Facebook

Quinze représentants de paroisses du diocèse de Saint-Jean-Longueuil ont participé jeudi à une formation sur l'administration d'une page Facebook et la rédaction efficace de billets dans ce populaire média social. Claire Du Mesnil, rédactrice du bulletin La vie dans notre Église, a organisé cette activité de formation tenue dans les locaux du centre diocésain. C'est François Gloutnay, rédacteur du blogue Nouvelles de l'AMéCO et auteur du guide Mon Église sur Facebook (Novalis), qui a animé cet atelier.

vendredi 24 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 23 mars 2017

En Église: bilan

«Comme les règles sont claires, la plupart des fidèles de notre diocèse savent que cette année en est une charnière pour l’Église qui est au Saguenay-Lac-St-Jean. En effet, selon le canon 401, notre évêque Mgr André Rivest devra acheminer au pape une lettre de renonciation à son office, dès qu’il aura atteint l’âge de soixante-quinze ans», écrit Jocelyn Girard dans le numéro de février d'En Église du diocèse de Chicoutimi.

Il souhaite que l'Église diocésaine rédige son bilan. «Un bilan permet de mieux connaître notre réalité afin de pouvoir la présenter objectivement à notre futur évêque.»

Il reconnaît que «le visage de notre Église a changé depuis 2004. La pratique sacramentelle a chuté comme ailleurs. Les demandes d’initiation à la vie chrétienne ont diminué également, mais elles persistent malgré le manque de temps des familles. Le projet catéchétique a permis quelques initiatives en direction des adultes et des approches intergénérationnelles pointent çà et là. Les réaménagements pastoraux offrent un nouveau découpage territorial et une organisation qui a encore besoin de rodage. Nous pouvons déduire que notre situation ressemble davantage à une transition à achever qu’à une forme quelconque d’âge d’or!»

Khaoua: changement

«Nous évoluons dans un contexte mondial difficile : les positions que prendront nos gouvernements face à l’immigration, l’éducation, l’environnement… dans les mois et les années à venir sèment l’inquiétude. Ils ne semblent pas toujours considérer les impacts sur les communautés locales et sur les générations futures dans leurs décisions, cela est préoccupant», écrit Marc-Antoine Parent dans la revue Khaoua, une publication du Service de préparation à la vie.

«À la lecture des pages qui suivent, nous pourrons prendre le temps de nous questionner sur le changement et de découvrir plusieurs initiatives qui redonnent espoir et qui montrent que les transformations que nous mettons en branle peuvent tout aussi bien être positives», ajoute-t-il dans son introduction au numéro de février 2017.

mercredi 22 mars 2017

Au Salon du livre de Trois-Rivières

Jusqu'au dimanche 26 mars, la revue Notre-Dame du Cap est présente au Salon du livre de Trois-Rivières.

Notre-Dame du Cap: la croix noire

L'ethnologue Pascal Huot propose un texte sur la croix noire, «symbole de la lutte contre l'alcool au Québec», dans le numéro de mars de Notre-Dame du Cap

Il présente les mouvements de tempérance qui ont surgi dans les villes et villages du Québec. «Pour faire la promotion de leur message et atteindre un maximum d’individus, les sociétés de tempérance ne pouvaient compter sur les médias comme c’est le cas aujourd’hui. Pour atteindre les gens, il y avait bien sûr les sermons du dimanche, mais les objets sacrés et visibles devaient également accompagner les croyants dans leur quotidien.»

Il ajoute que la «croix noire a été instaurée dans le but de rappeler leur engagement auprès des personnes qui ont pris la décision de renoncer à l’alcool».

mardi 21 mars 2017

Julie-Isabelle Baribeau chez les Franciscains

Depuis le 9 mars, Julie-Isabelle Baribeau travaille auprès des Franciscains. Responsable des communications au diocèse de Saint-Jean-Longueuil de 2002 à 2008, la nouvelle technicienne en communication des Franciscains est membre individuelle de l'AMéCO.

C'est d'ailleurs dans le blogue de l'association - qu'elle reçoit par courriel chaque semaine - qu'elle a pris connaissance de l'offre d'emploi de la congrégation religieuse. Le poste de technicienne en communication (14 heures/semaine) demande de rédiger des textes et communiqués, de réaliser des revues de presse et d'appuyer des activités de communication, de production et de promotion.

En mission: les femmes dans l'Église

«Les femmes occupent une place indéniable dans l’Église catholique romaine. Elles composent la majorité du personnel engagé dans les paroisses, à titre bénévole ou en tant qu’agentes de pastorale salariées et mandatées par leur évêque. Je me plais parfois à imaginer l’électrochoc que provoquerait une grève où toutes les femmes engagées cesseraient leurs activités. Parions que le quotidien en serait affecté au point de réaliser que les femmes sont des piliers de la vie ecclésiale», écrit Sabrina Di Matteo, directrice de l’Espace Benoît Lacroix, dans le plus récent numéro d'En mission, une publication du Centre missionnaire oblat.

En mission n'est plus membre de l'AMéCO. Quant à Sabrina Di Matteo, elle a dirigé la revue Haute Fidélité (archidiocèse de Montréal) et elle est présidente de Communications et Société.

lundi 20 mars 2017

Prêtre et pasteur: nouveau lectionnaire

Dans le numéro de mars de Prêtre et pasteur, Gaétan Baillargeon propose un texte à propos du «nouveau lectionnaire» et discute des commentaires entendus après sa publication.

«Il n'y a pas de nouveau lectionnaire, mais bien une nouvelle traduction du Lectionnaire romain», précise-t-il d'abord. Ce travail de traduction scientifique a demandé dix-sept années et ses artisans ont toujours eu le «souci de la proclamation des textes dans l'assemblée». 

«Les principaux commentaires que j'ai entendus touchaient l'absence du langage inclusif», note l'auteur, ex-directeur de l'Office national de liturgie. Il ajoute que les évêques canadiens ont pourtant régulièrement soulevé cette question. «Il ont été poliment écoutés, souvent avec un petit sourire en coin. Il semble bien que cette préoccupation était culturellement nord-américaine.»

dimanche 19 mars 2017

Renouvellement de l'adhésion à l'AMéCO

C'est le temps du renouvellement de l'adhésion à l'AMéCO. Les membres des différentes catégories (régulier, individuel et associé) ont jusqu'au 15 mai pour faire parvenir leur paiement au trésorier de l'association. Jacinthe Lafrance, présidente de l'AMéCO, rappelle dans une lettre acheminée à tous les membres qu'un des objectifs de l'association est de «resserrer les liens entre les responsables de médias francophones catholiques et œcuméniques».

Elle nomme des dossiers qui retiennent l'attention des membres du conseil d'administration. L'organisation du congrès 2017 (1 au 3 novembre à Nicolet) en est un. L'émission d'une carte de presse de l'AMéCO et la refonte du site Web de l'association sont aussi discutés. Enfin, la présidente souhaite encourager les membres à participer aux congrès de Signis et de la Catholic Press Association qui se dérouleront en juin à Québec. L'AMéCO offre «au moins cinq bourses de 200 $ aux membres qui éprouveraient des difficultés à financer leur participation à ces assises».

Le Brigand: Mère Teresa

Le  jésuite Gaston Roberge Roberge vit à Kolkata  (anciennement Calcutta), rappelle le plus récent numéro du Brigand. «Son engagement a surtout été reconnu dans le monde du cinéma, en tant que fondateur d’un centre de formation audiovisuel et en tant que professeur. Pourtant, sa vie a été marquée par la personnalité la plus connue de cette ville, Mère Teresa. Il a été proche de cette grande figure du christianisme du 20e siècle; il a été son conseiller médiatique à divers moments», écrit-on.

Le Brigand propose des extraits d'une préface qu'il a rédigée pour la réédition d'un livre sur Mère Teresa où il raconte notamment la relation entre la sainte et l'écrivain Dominique Lapierre (auteur de La Cité de la joie) qui voulait réaliser un film sur elle. Ce projet a finalement vu le jour mais a affronté certaines oppositions.

samedi 18 mars 2017

En chantier: carmélites

Dans le bulletin En chantier (archidiocèse de Rimouski), on raconte qu'un Carmel a tenté de s'implanter au 19e siècle. Trois carmélites sont arrivées de Baltimore, aux États-Unis, en 1875. «Les débuts du Carmel rimouskois sont assez prometteurs, six jeunes filles vont joindre l'ordre.» Mais, «bientôt découragées, tant par l'austérité des règles du Carmel incompatibles avec les rigueurs du climat que par l'incurie dont faisait preuve la prieure et l'aversion qu'elle nourrissait à l'endroit des Canadiens-français, les six recrues québécoises vont se retirer l'une après l'autre.» Les carmélites vont quitter définitivement Rimouski en 1877.

vendredi 17 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 16 mars 2017

Jean Paré, guide en Italie et au Portugal

Ex-président de l'ACPC, récipiendaire du prix Marie-Guyart en 2010, Jean Paré sera guide et accompagnateur lors d'un pèlerinage en Italie et au Portugal du 11 au 21 septembre 2017.

«Pendant votre séjour au Portugal, vous aurez l’opportunité de visiter, avec un guide privé, Lisbonne, Fatima, les villages avoisinants, Batalha, Alcobaça, Nazare et autres. Après ces quelques jours au Portugal, vous vous envolerez vers Rome, où vous visiterez le Vatican et participerez à l’audience papale, les magnifiques cathédrales et des sites historiques connus. Vous profiterez aussi d’une journée de visite à Assise. Une petite escapade à Ostia sera incluse», indique le dépliant de ce voyage.

mercredi 15 mars 2017

Rencontre: attentat de Québec

Le plus récent numéro de Rencontre propose plusieurs textes sur l'attentat du 29 janvier à la grande mosquée de Québec.

«La tragédie de Québec, en soulevant douloureusement la question du rapport des Québécois à la diversité, m’a inspiré un retour vers les débuts de la politique québécoise en la matière, sous René Lévesque», écrit le sociologue Jean Dorion, président des Indépendantistes pour une laïcité inclusive.

Celui qui a travaillé auprès des ministres de l'immigration Jacques Couture et Gérald Godin estime qu'«on errerait totalement en présentant Godin comme un précurseur de la Charte des valeurs». Il affirme «catégoriquement qu’une telle politique aurait heurté sa tolérance comme son pragmatisme; autant il n’était pas religieux, contrairement à son prédécesseur, autant il était décontracté face aux croyants et dépourvu de toute laïcardise. Et soucieux d’une intégration qui tienne compte de ce que sont, à tous égards, les immigrants et les membres des minorités culturelles».

mardi 14 mars 2017

Vie liturgique: le jeûne d'aujourd'hui

«Autrefois, nous jeûnions. Depuis le concile Vatican II, la discipline s’est adoucie, et nous risquons d’oublier que le Carême nous concerne, ici et maintenant. Que puis-je faire pour entrer dans ce temps fort de l’année liturgique?», demande André Beauchamp dans la revue Vie liturgique.

Et pourquoi ne pas «reprendre les gestes d’autrefois: cesser de fumer, se priver d’alcool ou de drogue, ne pas manger de viande le vendredi? Ne pas allumer la télé avant 17 h ou l’éteindre à 20 h? S’adonner quotidiennement à une lecture à caractère spirituel? Lire en entier les évangiles de Matthieu ou de Jean? Visiter chaque semaine une personne malade ou âgée?  Entreprendre un pèlerinage? Visiter les églises de sa région? Amasser des fonds dans une tirelire de Développement et Paix en guise de soutien à des populations vulnérables?»

lundi 13 mars 2017

Report de la soirée Relations

La soirée Relations, prévue pour demain, 14 mars 2017 à Québec, vient d'être annulée en raison des conditions météorologiques annoncées, fait savoir le Centre justice et foi. Elle est reportée au 26 avril. 

Intitulée L'eau au Québec: source de vie ou source de profit?, cette soirée permettra d'entendre trois conférenciers, soit le théologien André Beauchamp, Daniel Green, président de la Société pour vaincre la pollution, et Martine Chatelain, porte-parole de la Coalition Eau-Secours.

Missions Étrangères: numéro complexe

«Je vais vous confier un secret. Un secret de rédactrice. Le numéro de février est le plus complexe à réaliser au cours de notre année de publication», confie Marie-Hélène Côté dans le plus récent numéro de Missions Étrangères.

«Pourquoi? La raison est simple. L’élaboration du numéro de février chevauche la période des fêtes. Ce qui implique que le temps imparti à la conception et à la rédaction est amputé chaque année d’une quinzaine de jours. Une différence significative quand on ne dispose que de cinq à six semaines pour mener à terme un numéro», explique-t-elle.


Dans ce numéro, on trouve la première partie d'un portrait du missionnaire Jean Greffard rédigé par Claude Dubois. Les deux ont été rédacteurs en chef de Missions Étrangères. On annonce que la seconde partie de ce portrait, publiée dans le prochain numéro, se penchera sur son travail auprès de la revue. Le titre de ce portrait: Aussi grand à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ceux et celles qui ont côtoyé Jean Greffard dans les rencontres de l'ACPC (ancien nom de l'AMéCO) ne seront pas étonnés par ce titre.

dimanche 12 mars 2017

Aujourd'hui Credo: différences ecclésiales

Longtemps professeur à l'Institut de pastorale des Dominicains, le théologien Paul-André Giguère est depuis septembre 2014 membre de l’Église Unie Saint-Pierre, une paroisse francophone de l’Église Unie du Canada.

Dans un numéro hors-série d'Aujourd'hui Credo consacré au 500e anniversaire de la Réforme, il discute des différences entre catholiques et protestants. «La différence la plus marquante à mes yeux aura été le caractère inclusif affirmé de la communauté. Nous avons présentement une femme comme pasteure et notre président est un gai marié religieusement avec son compagnon. Le contraste est ici saisissant: dans l’univers catholique que j’ai connu, beaucoup de femmes exercent des responsabilités pastorales et des gais et lesbiennes sont tacitement acceptés... tant  que ça reste discret. Il existe là un inconfortable clivage entre le discours officiel et la pratique alors que dans l’Église Unie, l’ouverture est totale et même vue comme un témoignage évangélique», écrit-il.

samedi 11 mars 2017

L'affaire du crucifix

Collaborateur à Relations, Marco Veilleux réfléchit, dans le blogue de la revue, sur l'affaire du crucifix à l'Hôpital du Saint-Sacrement de Québec.

Il n'en revient pas que «des croyants et des autorités religieuses se sont associés – sans gêne – à la cabale de certains animateurs de radio-poubelle de Québec qui ont instrumentalisé ce débat. Ces derniers prêchent sur les ondes, depuis des années, l’exact contraire de l’Évangile. Ils propagent en effet la haine et le mépris envers le prochain : les féministes, les pauvres, les handicapés, les assistés sociaux, les écologistes, les artistes, les personnes LGBTQ, les immigrants, les musulmans et toutes les figures publiques qui remettent en question le statu quo… Et aujourd’hui, ces mêmes agitateurs se targuent de défendre la croix du Christ?» 

«On nage en plein délire», estime le blogueur.

vendredi 10 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 9 mars 2017

Bulletin de communication: courtepointe

«Pour le 50e anniversaire de Développement et paix, le diocèse de Valleyfield participe à la fabrication d'une courtepointe qui voyage à travers le Canada et sera de passage dans notre diocèse du 8 au 14 mars 2017», écrit-on dans le plus récent numéro du Bulletin de communication.

«Chaque diocèse du Canada et les partenaires de Développement et Paix sont invités à prendre part à la création d'une courtepointe en créant une pièce exprimant ce que représentent 50 ans de solidarité pour les membres. Au Carême 2017, la courtepointe devrait compter 70 carreaux de 24 pouces par 24 pouces après avoir parcouru tous les diocèses du Canada», explique-t-on.

mercredi 8 mars 2017

Revue Missionnaire Mariannhil: inégalités

«Une distribution équitable des ressources mondiales est indispensable pour la paix», écrit le père André Penterman dans le plus récent numéro de la Revue Missionnaire Mariannhill. «Mais le manque de partage a toujours été un problème. Les prophètes, dans l’Ancien Testament, ont toujours lutté contre cela. Le problème n’est pas disparu.»

Il ajoute que «l’inégalité globale est même grandissante. La moitié de la richesse du monde est dans les mains de seulement 1% de la population. Dans quelques pays les dictateurs et leurs amis mettent à peu près tout l’argent dans leurs poches. Nous devons aider autant que possible à changer ces situations».

mardi 7 mars 2017

Réveil missionnaire: Zambujal

Domenic Cusmano a visité Zambujal, un bairro (un quartier urbain) en banlieue de Lisbonne qui «compte une population d’environ 15 000 personnes vivant principalement dans des maisons de brique de quatre à cinq étages aux petites fenêtres étroites. La plupart des fenêtres des étages inférieurs sont fermées par des grilles en acier», écrit ce membre du comité éditorial de la revue Réveil missionnaire.

Il explique que le «nom Zambujal vient de l'arabe et signifie oliveraie, mais ici, il est difficile de trouver quelque chose de vert ou d’hospitalier».

«Pratiquement tous les logements de Zambujal sont des logements sociaux. Le gouvernement a fait construire ce développement dans les années 1960 et 1970, pour loger les nombreux Portugais qui revenaient des colonies». Bon nombre de migrants, arrivés tout récemment en Europe, habitent dorénavant ce quartier.

lundi 6 mars 2017

Responsable des communications recherché

Le Centre justice et foi (CJF), éditeur de la revue Relations, est à la recherche d’une personne responsable des communications et de la promotion. 

L'offre d'emploi indique que cette personne «contribuera à la promotion de la revue Relations et du webzine Vivre ensemble, à la recherche d’annonceurs pour la revue, à la diffusion des activités publiques, des prises de position du CJF et de ses secteurs ainsi qu’au dynamisme du site Internet et des médias sociaux».

L'Envoi: comment devient-on amoureux?

Comment devient-on amoureux? «C’est la question que bien des personnes se posent», écrit Hélène Lussier dans le premier numéro de L'Envoi, la publication du diocèse de Saint-Hyacinthe. 

«Je vais dans une école de jeunes filles de secondaire III pour parler du mariage et de l’amour. Avant de parler de mariage, on parle d’amour. Cette question est toujours présente. Elle en cache une autre: peut-on rester amoureux pour la vie? Ou bien est-ce vrai que la passion dure juste deux ans? Peut-on vivre toute la vie avec la même personne? Comment savoir si c’est le bon?»

dimanche 5 mars 2017

Prions en Église: le carême n'a pas bonne presse

«Le carême chrétien n'a jamais eu bonne presse. L'étiquette qui le relie aux mots pénitence, privation, mortification et jeûne — je passe par-dessus les mots péché et enfer! — lui a accolé une mauvaise réputation qui a fini par avoir sa peau. Tellement qu'aujourd'hui, on n'ose plus en parler. Il a beau y avoir près de deux milliards de catholiques dans le monde qui entrent en carême cette année, celui-ci n'est pas un sujet à chronique dans les journaux et encore moins à la télé.»

Yvon Métras estime que «le carême a un sérieux problème d'image». Il en discute dans le numéro de mars de Prions en Église.

samedi 4 mars 2017

Présence dans l'influent NCR

Un texte de Présence vient d'être traduit en anglais par l'agence Catholic News Service. Cet article, signé par Philippe Vaillancourt, rédacteur en chef de l'agence de presse, vient d'être repris par l'influent National Catholic Reporter.

Il s'agit du cinquième article de Présence à être publié dans le NCR depuis la fondation de l'agence en août 2015. L'an dernier, trois articles rédigés par François Gloutnay - journaliste à Présence - ont été publiés dans le NCR. Le portrait du diacre québécois Arismendy Lozada, que signait Philippe Vaillancourt en janvier 2016, a aussi trouvé place dans les colonnes de l'hebdomadaire américain.

vendredi 3 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 2 mars 2017

Intercommunication: 100 ans de présence

«Le dimanche 8 janvier, les Sœurs de l’Enfant-Jésus de Chauffailles ouvraient officiellement l’Année jubilaire qui marque leur 100e anniversaire de présence à Rivière-du-Loup», rapporte Intercommunication (diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière).

On rappelle que «d’abord arrivées sur la Côte-Nord en 1912, les premières religieuses venues de France ont vite répondu à l’invitation du curé de Saint-François-Xavier, l’abbé Télesphore Thibodeau, et se sont installées dans la sacristie de l’église paroissiale en attendant que le couvent qui leur était destiné ne soit parachevé. C’était le 6 juillet 1917».

mercredi 1 mars 2017

Nouvelle plateforme pour Érudit

Référence internationale pour l’accès aux documents de recherche en sciences humaines et sociales publiés en français en Amérique du Nord, Érudit lance sa nouvelle plateforme. «Plus évolutive, plus ouverte et plus conviviale que jamais, Érudit présente toujours les mêmes contenus de haute qualité, mais a été refondu en profondeur afin de mettre encore davantage en valeur les revues savantes et culturelles québécoises, canadiennes et internationales», indiquent les responsables.

À la une ces jours-ci, on trouve le plus récent numéro de Relations, une revue membre de l'AMéCO, et l'édition de février 2016 de la revue savante Laval théologique et philosophique. On clique sur le titre et on obtient le sommaire du dernier numéro. Les textes des plus récentes éditions ne seront accessibles que dans deux ou trois ans mais les numéros antérieurs sont en ligne et offerts en formats PDF et HTML.

Kateri: pont de Québec

«Le 29 août 2016, le Sanctuaire de sainte Kateri a célébré le 109e anniversaire de la catastrophe du pont de Québec dans lequel 33 braves hommes de Kahnawake ont perdu la vie», rapporte la revue Kateri. «Les prières des fidèles ont été faites en l’honneur de ces braves hommes et de leurs familles survivantes. Des images de tous les 33 hommes ont été disposées sur le rail de l’autel, éclairé par une bougie allumée de sainte Kateri. La Chef Mohawk Christine Zachary Deom a fait un bref résumé sur l’importance de se rappeler les contributions courageuses de ces hommes non seulement à Kahnawake, mais en Amérique du Nord.»