dimanche 30 avril 2017

Les Amis de Béthanie: Jésus riait-il?

«Est-ce que Jésus souriait? Avait-il, comme nous, des éclats de rire?», demande Guy LeBer dans le numéro de printemps des Amis de Béthanie.

«Notre religion n’est pas une religion de tristesse. Selon la tradition, les premiers chrétiens vivaient dans la joie et chantaient lorsqu’ils partageaient le pain. Je vois mal tous les élus dans le ciel ayant des faces de Carême. Un saint triste est un triste saint, disait un auteur inconnu. Dans un portail de la cathédrale de Reims, en France, beaucoup de visiteurs viennent voir, parmi les figures taillées dans la pierre, un ange qui sourit», ajoute-t-il.

samedi 29 avril 2017

Dimanche des médias en Suisse

La 51e Journée mondiale des communications sociales sera célébrée en Suisse durant la fin de semaine du 27 et du 28 mai. Dans chaque paroisse, on on propose une animation sur les médias et on recueille des dons afin de soutenir les publications diocésaines et nationales. Les outils promotionnels du Dimanche des médias sont en ligne à cette adresse (aller au bas de la page pour trouver les ressources en français).

vendredi 28 avril 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 27 avril 2017

L'Église de Rouyn-Noranda: visite ad limina

Dans L'Église de Rouyn-Noranda, Mgr Dorylas Moreau explique en quoi consiste la visite ad limina à laquelle il participe, ces prochains jours, aux côtés de tous les évêques du Québec. «Le deuxième objet de ce déplacement est d’informer le Saint-Siège et le pape François de l’état actuel de nos diocèses québécois, aussi bien dans nos difficultés, nos insistances, nos avancées et nos luttes, de même que dans les défis que nous sommes invités à relever comme évêques. Le Pape et ceux qui l’assistent dans le gouvernement de l’Église se mettent alors en mode écoute des propos que nous voulons partager et sur lesquels nous voulons attirer l’attention. Ils ont déjà reçu auparavant un rapport de chacun de nos diocèses qui prépare leur esprit à entendre ce que nous voulons exprimer», écrit-il.

En communion: déménagement communautaire

«Les Sœurs de l'Assomption de la Saint-Vierge quittent leur maison-mère de Nicolet», écrit Jacinthe Lafrance dans le plus récent numéro d'En communion (diocèse de Nicolet).

«Le grand complexe rattaché au Collège Notre-Dame de l'Assomption, sur la rue Saint-Jean-Baptiste, ne correspondait plus aux normes de sécurité et d'architecture ni aux besoins de la communauté. Cet édifice abritait notamment la chapelle de la communauté et l'auditorium qui a longtemps servi aux élèves du collège ainsi qu'à la communauté nicolétaine. La chapelle a été désacralisée le 25 mars, à l'issue de la célébration eucharistique présidée par Mgr André Gazaille en la fête de l'Annonciation.»

Elle ajoute que «la communauté espère toujours trouver preneur pour ce bâtiment qui, à défaut, devra être démoli».

mercredi 26 avril 2017

La retraite pour Michel Dongois

C'est la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) qui l'annonce dans son site Web. Michel Dongois, journaliste spécialisé en santé, prend sa retraite. «Il y a 30 ans, jour pour jour, Michel Dongois entamait sa carrière à L’actualité médicale (devenue Profession Santé) comme journaliste», écrit la FPJQ avant de lui souhaiter une bonne retraite.

Le nom de Michel Dongois est connu parmi les membres de l'AMéCO. Il rédige, depuis plusieurs années et à titre de pigiste, des reportages pour la revue Notre-Dame du Cap. En juillet 2016, il y publiait un reportage sur la tragédie de Lac-Mégantic. Deux ans plus tôt, il avait interrogé l'abbé Raymond Gravel, à peine trois semaines avant son décès.

Nouvelle revue franciscaine: aveuglement

Raymond Lemieux propose, dans la Nouvelle revue franciscaine, une réflexion sur l'aveuglement devant les injustices.

«Nos regards ne sont pas les mêmes selon qu’on est riche ou pauvre. La vue des humains est conditionnée par leur désir et celui-ci s’enracine dans la place qu’ils tiennent les uns parmi les autres. Chacun est responsable de son regard, certes, mais chacun peut aussi fermer les yeux. Dans les sociétés contemporaines hyper-hiérarchisées, réglées par l’ostentation de la richesse, puissants et misérables n’ont pas accès à la même vue. Et paradoxalement, c’est le regard des riches qui est davantage obstrué, tout simplement parce qu’ils ont davantage à perdre s’ils ouvrent les yeux. L’aveuglement va de pair avec les privilèges auxquels nous croyons avoir droit et les fragiles dominations que nous exerçons», écrit le professeur émérite de sociologie de la religion et d’histoire du christianisme à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval.

mardi 25 avril 2017

Le Verbe: vieillissement

«Le vieillissement – inévitable et universel à moins d’une mort prématurée – devrait être valorisé au lieu d’être montré du doigt comme un malfaiteur. Pouvoir vieillir dignement devrait faire partie de nos priorités nationales, spécialement dans un contexte de vieillissement de la population», dit Aubert Martin, directeur général de l'organisme Vivre dans la dignité, au magazine Le Verbe

«Pour paraphraser un dicton connu, nous devrions juger du degré de civilisation d’une société à la façon dont elle traite ses citoyens les plus fragiles», ajoute-t-il dans cet entretien intitulé Vieillir n'est pas une maladie.

lundi 24 avril 2017

Dieu est en ville, Parabole aussi

La revue Parabole propose mercredi soir une table ronde sur le thème Dieu est en ville. La Société catholique de la Bible, éditrice de la revue, lancera à cette occasion son plus récent numéro.

La bibliste Christiane Cloutier-Dupuis et les historiens Serge Cazelais et Lucien Lemieux, tous trois contributeurs à cette parution, rencontreront leurs lecteurs et lectrices à la Librairie Paulines de Montréal.

Le Verbe: chrétiens d'Orient

«La tragédie des chrétiens d’Orient est finalement d’avoir à choisir entre le glaive de l’islam radical ou la douce oppression, lente mais inéluctable, de régimes despotiques. Une chose est cependant certaine: l’encensement actuel de ces régimes comme protecteurs des chrétiens d’Orient est un leurre», écrit Jean-Mathias Sargologos dans le plus récent numéro de la revue Le Verbe.

dimanche 23 avril 2017

La revue Maintenant en ligne

Publiée de 1962 à 1974, la revue Maintenant, d'abord publiée par l'Ordre des dominicains puis devenue indépendante, a connu un tirage de 10 000 exemplaires. «On calculait que chaque numéro était lu par au moins trois personnes», a confié la troisième directrice de la revue, Hélène Pelletier-Baillargeon, à l'agence de presse Présence.

Disparue il y a 43 ans, Maintenant est dorénavant accessible dans la collection numérique de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

samedi 22 avril 2017

Un tweet de l'archidiocèse de Montréal

Bulletin de communication: retour au pays

«Après avoir vécu cinquante ans au Chili, l'heure est arrivée de rentrer au Québec définitivement», a écrit le missionnaire Denis Lemieux à ses amis. Sa lettre a été publiée dans le dernier numéro du Bulletin de communication (diocèse de Valleyfield).

«Je sais bien que ce ne sera pas facile de vivre le moment de quitter ce pays qui m'a tant apporté durant ces 50 années vécues au milieu de gens simples, généreux et désireux de connaître Jésus et son message. Je dois dire que j'ai été très heureux de vivre ces années au milieu de tant de personnes qui m'ont enrichie par leurs valeurs et leur richesse humaine et chrétienne», confie le membre de la Société des Missions-Étrangères.

vendredi 21 avril 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 20 avril 2017

Parabole: Dieu en ville

«Nos clochers ont été construits à une époque où la sociabilité se vivait d’une certaine manière, afin de répondre à une mission et à une présence de l’Église qui correspondait à ce contexte-là», dit Mgr Alain Faubert, évêque auxiliaire de Montréal, dans le plus récent Parabole. Ce numéro est consacré à la présence de Dieu au cœur des grandes villes.

«Aujourd’hui, notre défi comme Église, tout en honorant notre responsabilité patrimoniale, serait de permettre aux gens de redécouvrir ces espaces en tant que lieux de silence, comme des jardins. D’offrir de nouveau à la société montréalaise des lieux d’écologie intérieure, des espaces de paix, de beauté. Bien sûr, il faudra que nos églises soient ouvertes, déverrouillées, ce qui n’est pas toujours évident pour des raisons d’assurances et de sécurité», a confié Mgr Faubert à un journaliste de Présence, l'agence de presse indépendante spécialisée dans les questions religieuses.

mercredi 19 avril 2017

Missions Étrangères: portrait de Jean Greffard

«Jean aimait travailler à la revue. Il a toujours vu cela comme un service à la mission. Il se considérait comme un intermédiaire entre les gens d’ici et ses confrères et consœurs en mission à  l’étranger.» Claude Dubois publie, dans Missions Étrangères, la deuxième partie du portrait de son confrère Jean Greffard, qui a œuvré, en trois occasions au cours de sa vie missionnaire, à la rédaction et à la direction, soit dix-sept années.

«Grâce à ce service, il a eu la chance de connaitre personnellement beaucoup de membres et d’associés de la Société des Missions-Étrangères qui l’encourageaient dans son travail en partageant avec lui leurs expériences de l’annonce de l’Évangile dans plusieurs pays», écrit Claude Dubois, membre de l'équipe actuelle de rédaction et lui aussi un moment directeur de la revue.

Jean Greffard a déjà été membre du conseil d'administration de l'ACPC (ancien nom de l'AMéCO).

mardi 18 avril 2017

Le Messager de Saint-Antoine: attentat de Québec

Au lendemain de l'attentat de Québec, l'écrivain Jacques Gauthier a rédigé ces mots.

«C’est toujours bouleversant de voir des vies innocentes fauchées. Que l’attaque arrive dans des lieux hautement symboliques, comme les églises, les mosquées et les synagogues, dépasse l’entendement. Que cela arrive à Québec est encore plus surprenant! Nous avons un examen de conscience à faire. Trop de propos islamophobes et anti-immigrations polluent les ondes des radios poubelles; ils se retrouvent sur certains sites Web et dans les réseaux sociaux. Nous devons répondre à une telle intolérance en mettant plus d’amour et de respect dans nos relations, en dénonçant les discours racistes, en nous élevant contre toutes formes de violence.»

Sa réflexion a été publiée dans le numéro d'avril du Messager de Saint-Antoine.

lundi 17 avril 2017

Bulletin du CRCJ: en marche

«J’écris ces mots depuis le confort de ma maison, après avoir entendu, comme vous probablement, des nouvelles alarmantes à la télévision. On parle des milliers de réfugiés dans des camps partout dans le monde, des frontières qui se ferment sur tous les continents, de l’ignorance et de l’intolérance qui tuent chaque jour nos frères et sœurs dans des églises, des mosquées, des temples. Tellement, tellement de souffrances. Seigneur, par quel pied commencer à marcher?»

Des mots d'Hélène Grégoire à la une du plus récent numéro du Bulletin du Centre Rosalie-Cadron-Jetté.

dimanche 16 avril 2017

Joyeuses Pâques

samedi 15 avril 2017

Univers fait peau neuve

«Pour sa 93e année d'existence, la publication missionnaire trimestrielle de l’Oeuvre pontificale de la propagation de la foi change d'apparence. En effet, la police et le graphisme ont été soigneusement repensés, présentant un style à la fois sobre et élégant. Mais c'est surtout la typographie du titre de la revue qui retient l'attention. Elle constitue son premier changement visuel majeur depuis 1991.»

C'est par un communiqué de presse que la revue Univers annonce qu'elle fait peau neuve. Elle mentionne que la revue Annales de la propagation de la foi est devenue Univers en 1971. «Au cours des vingt années qui suivront, Univers changera la typographie de son titre au moins quatre fois. Mais c'est celle du numéro de février 1991 qui sera la plus connue des lecteurs, assumant ainsi la pérennité de la revue pendant les prochaines vingt-six années», écrit-on.

«Aujourd'hui, la nouvelle typographie du titre de la revue Univers se présente comme un prolongement de l'idéal cherché lors de son changement de nom en 1971 - le petit détail de l'union des lettres u et n, suffit pour le rappeler.»

vendredi 14 avril 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 13 avril 2017

CA de l'AMéCO: dossiers en cours

Lors d'une rencontre tenue à Québec le vendredi 7 avril, les membres du conseil d'administration de l'AMéCO ont discuté de la demande de subvention déposée auprès de Patrimoine Canada, Ils ont aussi élaboré le programme du prochain congrès (novembre 2017 à Nicolet).

De plus, il a aussi été question des prix annuels de l'AMéCO. «Cette année, on créera deux nouvelles catégories afin de tenir compte de l'évolution du membership, où figurent désormais un nombre croissant d'artisans de la radio, de la télévision et du Web», explique Frédéric Barriault.
 

«L'AMéCO remettra cette année des prix d'excellence à une émission de radio et à une production audiovisuelle. Le conseil d'administration précisera sous peu les conditions d'éligibilité de ces nouveaux prix».  

CA de l'AMéCO: un départ, une arrivée

Sophie Bouchard, directrice du Verbe, a démissionné récemment du conseil d'administration de l'AMéCO, indique Frédéric Barriault, lui aussi membre du CA. «Les membres de l'exécutif ont chaleureusement remercié Sophie pour son engagement et pour son travail admirable à titre de vice-présidente» de l'organisme.

Jacinthe Lafrance, présidente de l'AMéCO, «a demandé à l'abbé René Tessier, rédacteur en chef de la revue Pastorale-Québec, de se joindre au conseil d'administration», ajoute Frédéric Barriault.  Il a accepté d'y siéger jusqu'à la prochaine assemblée générale, en novembre, à Nicolet.

Le départ de Sophie Bouchard a entraîné un réaménagement des tâches au sein du conseil. Jean Grou (Vie liturgique) devient vice-président tandis que Frédéric Barriault (Communications et Société) devient secrétaire de l'AMéCO.

mercredi 12 avril 2017

Nouvelle revue Vivre sa foi

Voici à quoi ressemblera la une du premier numéro de Vivre sa foi, une publication de l’Alliance évangélique du Canada. Publié une fois par année, le magazine de 24 pages, qui est à l'imprimerie depuis vendredi, compte plusieurs témoignages ainsi que des reportages sur des Églises francophones. Yves Casgrain, rédacteur auprès de différents médias membres de l'AMéCO et commentateur à l'émission Foi et Turbulences diffusée sur Radio VM, y signe un reportage consacré au Réseau évangélique du Québec. Bill Fledderus, directeur de la publication, a confié la rédaction de quatre textes de ce premier numéro à l'agence de presse Présence, spécialisée en actualité religieuse.

Rédacteur en chef de Vivre sa foi, le pasteur Pierre Bergeron explique, en éditorial, que l'Alliance évangélique du Canada, a «récemment pris la décision d’être intentionnellement davantage bilingue». Il a joute que son «poste à temps partiel comme directeur - Québec de l’Alliance ne fait que s'accroître» et que «ce nouveau magazine sera le premier de nombreux produits créés en français qui nécessiteront une traduction en anglais afin d’atteindre le reste du Canada».

mardi 11 avril 2017

Nouvelle directrice, premier éditorial

«Au cours des dix dernières années, j’ai vécu au rythme du journalisme. Les dates de tombées rapides, la course folle pour être la première sur la nouvelle et la gymnastique pour capter la bonne image, je connais», écrit Eliane Thibault, nouvelle directrice de la revue Ensemble de l'archidiocèse de Sherbrooke.

«Dans cet univers où je me sentais sans cesse en haute voltige, j’ai récemment eu besoin de me poser. Le poste de responsable des communications à l’archidiocèse de Sherbrooke s’est présenté à moi comme un cadeau. Un poste qui me permettrait de me consacrer à mon amour des communications tout en procurant à ma petite famille une vie plus stable», confie-t-elle dans son tout premier éditorial.

lundi 10 avril 2017

Signes: l'efficacité de la prière

«Nous constatons facilement que le monde dans lequel nous vivons est construit sur l'efficacité. On presse sur un bouton et l'opération se fait. On donne un coup de fil et le problème est résolu. Tout est rapide, tout est instantané. Si le résultat escompté n'est pas obtenu rapidement, on laisse tomber ou on essaie autre chose. Dans un tel contexte social, il n'est pas surprenant que la prière fasse problème. L'efficacité de la prière ne s'évalue pas de la même façon qu'un sujet d'ordre matériel.»

Ces mots coiffent un texte de Gérard Monfette dans le numéro de printemps de Signes, une publication du Centre Leunis.

dimanche 9 avril 2017

Nouvelle responsabilité pour Yvon Métras

Longtemps éditeur chez Novalis, collaborateur régulier à Prions en Église, Yvon Métras deviendra en septembre responsable des ressources humaines au diocèse de Saint-Jean-Longueuil. Cette tâche s'ajoutera à celle qu'il occupe déjà, soit responsable de l'Institut de formation théologique et pastorale. (photo: LinkedIn)

Des rabais chez Carrément poétique

Jusqu'au 21 avril, la maison Carrément poétique, spécialisée dans la création de cartes de souhaits, offre un rabais de 40 % sur les produits de la section Autres créations de son site Web. 

Les crayons bavards, «de jolis crayons à mine originaux fabriqués en papier recyclé roulé provenant d’anciens journaux publiés», les serviettes à lunettes, «pour mieux lire entre les lignes», et les minicartes Biscuits chinois consacrées à l'humour et la poésie sont actuellement proposés en solde. Ghislain Bédard, chroniqueur et concepteur graphique auprès de plusieurs membres de l'AMéCO, est co-propriétaire de cette entreprise.

samedi 8 avril 2017

Relations: violences faites aux femmes

«L'actualité des derniers mois a montré à quel point les violences diverses envers les femmes demeurent présentes dans la société québécoise. De la banalisation des agressions sexuelles en général à la violence policière et systémique à l’encontre des femmes autochtones en passant par la traite humaine et l’exploitation sexuelle, de graves problèmes rappellent que le respect des femmes et l’égalité des sexes sont loin d’être acquis.»

Le plus récent numéro de la revue Relations affiche ce titre en couverture: «Violences - Entendre le cri des femmes». Ce dossier entend répondre à des questions comme «comment comprendre ces différentes violences? Comment les combattre? Et quel rôle les hommes doivent-ils jouer pour y mettre fin ainsi qu’à l’impunité qui règne trop souvent?», indique un feuillet promotionnel de la revue, une publication du Centre justice et foi.

vendredi 7 avril 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 6 avril 2017

En lice pour le Prix de la nouvelle Radio-Canada

Collaborateur régulier auprès de Vie liturgique, d'En Église (diocèse de Chicoutimi) et de l'agence de presse Présence, Jocelyn Girard fait partie des 20 auteurs en lice pour le Prix de la nouvelle Radio-Canada 2017. Le titre de sa nouvelle: L'ange gardien.

Le Messager de Saint-Antoine: contact

«Le iPad, le iPhone, les téléphones intelligents, tous ces extraordinaires moyens nous offrent une facilité d’entrer rapidement en contact avec ceux qui sont loin et que l’on ne voit pas. Et pourtant, il nous arrive si souvent d’être loin de ceux qui sont tout proches de nous», écrit le capucin Michel Gagné dans le plus récent numéro du Messager de Saint-Antoine.

Son article porte le titre suivant: «Et qui est mon prochain?»

mercredi 5 avril 2017

Pèlerins en marche: nouvelle collaboratrice

«Je n'ai pas encore fait mes premiers pas dans ma nouvelle fonction de collaboratrice à la revue cursilliste que déjà j’écris un article pour me présenter», confie Lise Poulin-Morin, nouvelle collaboratrice auprès de la revue Pèlerins en marche.

Elle «se joint à l’équipe pour coordonner la réception et la distribution des articles pour la correction et la révision», annonce, dans son éditorial, Gisèle Brideau-Bourgault.

Pèlerins en marche est la revue du Mouvement des Cursillos francophones du Canada.

mardi 4 avril 2017

Prions en Église: gardiens de la création

«L’autre, l’environnement, la création, le dessein de Dieu sont dans nos mains; nous en sommes les gardiens», écrit Jacques Lison, dans le numéro d'avril de Prions en Église. Il reprend ensuite ces mots prononcés par le pape François: «Ne permettons pas que des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde».

Jacques Lison ajoute qu'il ne faut pas permettre de tels signes de destruction. «Ne banalisons jamais les dérives homophobes, xénophobes, identitaires, racistes qui se propagent. Et quand la nuit devient trop noire, quand le cauchemar du Vendredi saint et le silence abyssal du Samedi saint prennent le dessus, allons jusqu’au bout, au-delà de la mort, en Dieu qui ressuscite», confie-t-il.

lundi 3 avril 2017

Fin des Échos de la BML, une revue jésuite

«Ami lecteur, lisez et conservez précieusement ce dernier numéro d’Échos: après 80 ans d’existence, la revue disparaît pour céder la place, cet été, à un nouveau magazine.»  La publication Les Échos des jésuites de Belgique francophone et du Luxembourg vient d'annoncer qu'elle cessera de paraître.

«Le numéro que vous tenez en mains est donc le dernier numéro des Échos de la BML», écrit le rédacteur en chef, le jésuite Tommy Scholtes. Il explique que «les jésuites du Sud de la Belgique et du Luxembourg vont se retrouver en une grande Province qui comprendra aussi les jésuites de France, de Grèce et de l’île Maurice. Elle s’appellera la Province d’Europe occidentale francophone». Il ajoute ensuite qu'«une nouvelle revue fera son apparition: Échos jésuites. Elle combinera des reportages sur les activités de compagnons de la nouvelle Province».

Ce blogue a déjà mentionné que le père Scholtes avait été nommé, en 2010, directeur de rédaction des Médias catholiques de Belgique. Il était auparavant conseiller ecclésiastique à l'ambassade de Belgique près le Saint-Siège.

Pastorale-Québec: un crime haineux

«Comme croyant, je ne peux demeurer insensible devant un massacre comme celui du dimanche 29 janvier à la grande mosquée de Québec. Un crime haineux. Je ne peux oublier non plus que le culte à Dieu et le vivre-ensemble sont les deux pôles de la foi monothéiste des grandes religions, notamment celles qui se réclament d’Abraham, comme le judaïsme, le christianisme ou l’islamisme», écrit le journaliste Yves Therrien dans le numéro de mars de Pastorale-Québec.

«Ce n’est pas la foi qui tue, ce sont des hommes qui interprètent les lois et les rites de leur foi en fonctions de leurs perceptions. Le Dieu des grandes religions monothéistes a donné le monde aux humains pour qu’ils continuent son œuvre en l’améliorant, en le rendant beau et meilleur qu’au moment de sa création. Aucune croyance n’a pour objectif de détruire le monde, l’environnement ou une culture, encore moins de tuer son voisin parce qu’il ne vit pas comme soi», ajoute l'auteur, qui est membre du comité de rédaction de la revue.

dimanche 2 avril 2017

Paris Notre-Dame change

Lancé en 1983, Paris Notre-Dame, le magazine de l'archidiocèse de Paris, adopte une nouvelle maquette.  Son dernier numéro, publié jeudi, est accessible gratuitement sur le Web.

«Un journal ne peut que changer: les techniques se modifient, des possibilités nouvelles (couleurs, photographies, rubriques, etc.) apparaissent; plus profondément, le même lecteur, vivant dans un univers en mouvement, a des perceptions et des goûts différents, parfois des attentes nouvelles en raison de besoins nouveaux», écrit le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, dans ce numéro.

L'archevêque de Paris, actuellement gravement malade et hospitalisé, ajoute dans son texte que «depuis quelques années, le positionnement de Paris Notre-Dame s’est précisé et affiné: le journal des catholiques de Paris au service de la mission de l’Église dans notre ville. La nouvelle maquette que vous découvrez vise à exprimer ce positionnement avec plus de clarté et de lisibilité. Une enquête approfondie a été menée auprès de vous, lecteurs, au début de l’été. Je m’associe à Priscilia de Selve, notre rédactrice en chef, pour remercier celles et ceux qui ont pris le temps d’y répondre: une belle proportion des 5800 abonnés».

samedi 1 avril 2017

Les échanges entre revues remis en question

Le directeur d'une revue membre de l'AMéCO souhaite que prenne fin cette politique qui veut que les périodiques échangent entre eux un exemplaire de leur plus récent numéro

«Je réalise que votre revue reçoit une copie gratuite coché (sic) hommage ou gratuité, sans qu'aucune note n'ait été mise au dossier pour expliquer la raison de cette générosité de mes prédécesseurs», a écrit ce responsable à au moins deux membres de l'AMéCO qui ont demandé à ce que leur nom ne soit pas divulgué.

«Je crois cependant», poursuit ce directeur, «qu'il fut un temps où ces échanges entre revues catholiques étaient une pratique courante. Vous serez probablement d'accord avec moi qu'en 2017, cette générosité n'est plus possible, ni pour vous et ni pour nous. Aussi je suggère que nous mettions fin à cette pratique, pour nous permettre d'aider les moins nantis qui ont de la difficulté à s'offrir notre revue ou la vôtre».

La lettre se termine par cette note. «À défaut d'avoir de vos nouvelles d'ici le 30 avril 2017, je devrai faire annuler votre abonnement gratuit».

Un membre de l'AMéCO, qui a reçu cette lettre cette semaine, déplore cette décision. «Cet échange entre revues concrétise les liens qu’il y a dans notre réseau de revues religieuses. Il est toujours intéressant de voir ce que les autres revues publient et comment elles le font.»

vendredi 31 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 30 mars 2017

Missions des Franciscains: transport en commun

«Dans son encyclique Laudato Si', le pape François a traité du transport collectif comme l’une des façons de cultiver et garder le jardin», rappelle le dernier numéro de Missions des Franciscains. L'expression plaît à François Pepin, président du conseil d’administration de Transport 2000, à qui la revue a demandé ses réflexions.

«Dans une journée, un utilisateur moyen du transport collectif montréalais marchera l’équivalent d’une distance de 2,000 mètres. C’est l’équivalent d’un exercice de 30 minutes de marche et de 2 900 pas. Et comme les experts recommandent l’accomplissement de 10 000 pas par jour pour maintenir votre forme physique, vous êtes déjà bien partis», écrit-il.

mercredi 29 mars 2017

L'Église de Rouyn-Noranda: nouveau féminisme

«On ne compte plus les interventions des évêques canadiens, québécois en particulier, qui ont fait valoir en haut-lieu de la société comme de l’Église le droit des femmes dans tous les domaines de l’activité humaine», écrit Mgr Dorylas Moreau, dans le numéro de mars de L'Église de Rouyn-Noranda. Il salue le 35e anniversaire du comité diocésain de la condition des femmes. «Peut-être cet anniversaire pourra-t-il ouvrir à un féminisme plus adapté à la condition actuelle qui serait celui d’un véritable partenariat aussi bien en société qu’en Église», souhaite-t-il.

L'évêque estime «qu’un féminisme qu’on dit victimaire (c’est-à-dire: où la femme se voit toujours comme victime du pouvoir de l’homme) contribue à ralentir et même à compromettre l’élan vers une véritable égalité entre les hommes et les femmes. La voie de la confrontation et de la revendication qu’on peut observer et comprendre ne m’apparaît pas être la plus féconde. Je crois plutôt qu’il devient nécessaire d’opter et de cheminer vers un véritable partenariat de personnes dans des projets humanitaires, sociaux, politiques et religieux à l’échelle du monde entier».

mardi 28 mars 2017

La vie dans notre Église: compostage

«Le comité Vert du Centre diocésain a organisé un dîner-causerie sur les techniques du compostage», indique le plus récent numéro de La vie dans notre Église (diocèse de Saint-Jean-Longueuil. «Une personne-ressource, M. Benoît Lacroix-Vachon, ingénieur en environnement, a vulgarisé le concept et a enseigné les techniques du compostage en vue de faciliter la mise en place de cette pratique. La Ville de Longueuil, à titre de commanditaire, a gracieusement remis deux bacs de compostage qui ont fait l’objet d’un tirage au sort parmi les personnes présentes.»

lundi 27 mars 2017

Vers demain: saint Joseph en train de dormir

Le plus récent numéro de Vers demain reprend des mots du pape François prononcés lors de son voyage aux Philippines en janvier 2015. «Je voudrais aussi vous dire une chose personnelle. J’aime beaucoup saint Joseph parce c’est un homme fort et silencieux. Et sur mon bureau j’ai une image de saint Joseph en train de dormir; et en dormant il prend soin de l’Église! Oui, il peut le faire, nous le savons. Et quand j’ai un problème, une difficulté, j’écris un billet et je le mets sous saint Joseph, pour qu’il le rêve. Cela veut dire: qu’il prie pour ce problème!»

dimanche 26 mars 2017

Nouvelle revue évangélique en français

Philippe Vaillancourt, rédacteur en chef de l'agence de presse Présence,  a appris qu'une nouvelle revue chrétienne francophone verra le jour au mois d'avril. Le magazine «Vivre sa foi sera publié par l’Alliance évangélique du Canada. L’initiative sera en quelque sorte une version francophone de Faith Today qui se consacrera au christianisme, et plus particulièrement aux Églises évangéliques, dans le Canada francophone»», a expliqué le journaliste responsable de la rédaction des nouvelles brèves diffusées quotidiennement par Radio VM.

Depuis 1983, Faith Today est la principale revue destinée aux quelque quatre millions de chrétiens évangéliques au Canada. Son tirage est de 20 000 copies. Le magazine est publié six fois par année.

samedi 25 mars 2017

Atelier de formation Facebook

Quinze représentants de paroisses du diocèse de Saint-Jean-Longueuil ont participé jeudi à une formation sur l'administration d'une page Facebook et la rédaction efficace de billets dans ce populaire média social. Claire Du Mesnil, rédactrice du bulletin La vie dans notre Église, a organisé cette activité de formation tenue dans les locaux du centre diocésain. C'est François Gloutnay, rédacteur du blogue Nouvelles de l'AMéCO et auteur du guide Mon Église sur Facebook (Novalis), qui a animé cet atelier.

vendredi 24 mars 2017

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 23 mars 2017

En Église: bilan

«Comme les règles sont claires, la plupart des fidèles de notre diocèse savent que cette année en est une charnière pour l’Église qui est au Saguenay-Lac-St-Jean. En effet, selon le canon 401, notre évêque Mgr André Rivest devra acheminer au pape une lettre de renonciation à son office, dès qu’il aura atteint l’âge de soixante-quinze ans», écrit Jocelyn Girard dans le numéro de février d'En Église du diocèse de Chicoutimi.

Il souhaite que l'Église diocésaine rédige son bilan. «Un bilan permet de mieux connaître notre réalité afin de pouvoir la présenter objectivement à notre futur évêque.»

Il reconnaît que «le visage de notre Église a changé depuis 2004. La pratique sacramentelle a chuté comme ailleurs. Les demandes d’initiation à la vie chrétienne ont diminué également, mais elles persistent malgré le manque de temps des familles. Le projet catéchétique a permis quelques initiatives en direction des adultes et des approches intergénérationnelles pointent çà et là. Les réaménagements pastoraux offrent un nouveau découpage territorial et une organisation qui a encore besoin de rodage. Nous pouvons déduire que notre situation ressemble davantage à une transition à achever qu’à une forme quelconque d’âge d’or!»

Khaoua: changement

«Nous évoluons dans un contexte mondial difficile : les positions que prendront nos gouvernements face à l’immigration, l’éducation, l’environnement… dans les mois et les années à venir sèment l’inquiétude. Ils ne semblent pas toujours considérer les impacts sur les communautés locales et sur les générations futures dans leurs décisions, cela est préoccupant», écrit Marc-Antoine Parent dans la revue Khaoua, une publication du Service de préparation à la vie.

«À la lecture des pages qui suivent, nous pourrons prendre le temps de nous questionner sur le changement et de découvrir plusieurs initiatives qui redonnent espoir et qui montrent que les transformations que nous mettons en branle peuvent tout aussi bien être positives», ajoute-t-il dans son introduction au numéro de février 2017.

mercredi 22 mars 2017

Au Salon du livre de Trois-Rivières

Jusqu'au dimanche 26 mars, la revue Notre-Dame du Cap est présente au Salon du livre de Trois-Rivières.

Notre-Dame du Cap: la croix noire

L'ethnologue Pascal Huot propose un texte sur la croix noire, «symbole de la lutte contre l'alcool au Québec», dans le numéro de mars de Notre-Dame du Cap

Il présente les mouvements de tempérance qui ont surgi dans les villes et villages du Québec. «Pour faire la promotion de leur message et atteindre un maximum d’individus, les sociétés de tempérance ne pouvaient compter sur les médias comme c’est le cas aujourd’hui. Pour atteindre les gens, il y avait bien sûr les sermons du dimanche, mais les objets sacrés et visibles devaient également accompagner les croyants dans leur quotidien.»

Il ajoute que la «croix noire a été instaurée dans le but de rappeler leur engagement auprès des personnes qui ont pris la décision de renoncer à l’alcool».

mardi 21 mars 2017

Julie-Isabelle Baribeau chez les Franciscains

Depuis le 9 mars, Julie-Isabelle Baribeau travaille auprès des Franciscains. Responsable des communications au diocèse de Saint-Jean-Longueuil de 2002 à 2008, la nouvelle technicienne en communication des Franciscains est membre individuelle de l'AMéCO.

C'est d'ailleurs dans le blogue de l'association - qu'elle reçoit par courriel chaque semaine - qu'elle a pris connaissance de l'offre d'emploi de la congrégation religieuse. Le poste de technicienne en communication (14 heures/semaine) demande de rédiger des textes et communiqués, de réaliser des revues de presse et d'appuyer des activités de communication, de production et de promotion.

En mission: les femmes dans l'Église

«Les femmes occupent une place indéniable dans l’Église catholique romaine. Elles composent la majorité du personnel engagé dans les paroisses, à titre bénévole ou en tant qu’agentes de pastorale salariées et mandatées par leur évêque. Je me plais parfois à imaginer l’électrochoc que provoquerait une grève où toutes les femmes engagées cesseraient leurs activités. Parions que le quotidien en serait affecté au point de réaliser que les femmes sont des piliers de la vie ecclésiale», écrit Sabrina Di Matteo, directrice de l’Espace Benoît Lacroix, dans le plus récent numéro d'En mission, une publication du Centre missionnaire oblat.

En mission n'est plus membre de l'AMéCO. Quant à Sabrina Di Matteo, elle a dirigé la revue Haute Fidélité (archidiocèse de Montréal) et elle est présidente de Communications et Société.

lundi 20 mars 2017

Prêtre et pasteur: nouveau lectionnaire

Dans le numéro de mars de Prêtre et pasteur, Gaétan Baillargeon propose un texte à propos du «nouveau lectionnaire» et discute des commentaires entendus après sa publication.

«Il n'y a pas de nouveau lectionnaire, mais bien une nouvelle traduction du Lectionnaire romain», précise-t-il d'abord. Ce travail de traduction scientifique a demandé dix-sept années et ses artisans ont toujours eu le «souci de la proclamation des textes dans l'assemblée». 

«Les principaux commentaires que j'ai entendus touchaient l'absence du langage inclusif», note l'auteur, ex-directeur de l'Office national de liturgie. Il ajoute que les évêques canadiens ont pourtant régulièrement soulevé cette question. «Il ont été poliment écoutés, souvent avec un petit sourire en coin. Il semble bien que cette préoccupation était culturellement nord-américaine.»