dimanche 31 juillet 2016

Un curé jardinier

Dans le plus récent numéro de Sel et levain, une publication du Centre Agapê, on trouve une entrevue avec Patrick McGraw, curé dans le diocèse de Bathurst. Ordonné il y a cinq ans, responsable de nombreux dossiers et ayant vécu un épuisement professionnel, il estime important de s'occuper de questions qui ne sont pas que pastorales. «Aujourd’hui, je jardine. Je vais à la pêche et je suis des cours de menuiserie.»

Il ajoute qu'au «jardin communautaire, je passe des heures à jaser avec les gens. J’ai ainsi connu mes voisins et d’autres gens qui ne fréquentent pas l’église. Ils me racontent leur vécu familial. J’apporte mon banc, je fais une heure de jardinage et deux heures de rencontres avec les gens. Ceux-ci, connaissant leur curé, deviennent soucieux de l’église. Ils collaborent et ça développe le sentiment d’appartenance. Ils prennent soin de moi. Ils arrosent même mes semences».


Sel et levain n'est pas membre de l'AMéCO.

samedi 30 juillet 2016

Vie liturgique: Dieu ou l'argent

Dans la Piste pour l'homélie pour le 25e dimanche du temps ordinaire (18 septembre 2016) qu'il a rédigée dans Vie liturgique, Yves Chamberland invite les gens à choisir entre «Dieu ou l’argent» et à réfléchir aux conséquences de ce choix sur la vie des paroisses.

«Nos paroisses, nos communautés chrétiennes ont aussi à réfléchir sur leurs investissements, leur façon d’administrer les budgets. Avez-vous pris connaissance du rapport financier de l’année dernière? Combien gagne un curé annuellement? Quel pourcentage est affecté aux différents postes de dépenses – entretien des bâtiments, activités pastorales, salaires des employés, service des pauvres, etc.? Le souci d’assurer la survie des immeubles nous empêche-il actuellement de nous donner les ressources humaines nécessaires pour réaliser notre mission d’évangélisation?»

vendredi 29 juillet 2016

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 28 juillet 2016

Parabole: Gilberte Bussière

«Je me suis retrouvée avec sept ravisseurs armés. Un pointait constamment son fusil sur moi. Ils se moquaient de moi, ils riaient parce que j’avais beaucoup crié dans ma case. Ils étaient très irrespectueux, ils essayaient de soulever ma robe de nuit.» La religieuse Gilberte Bussière donne de nouveaux détails sur son enlèvement et sa captivité (en 2014, dans le nord du Cameroun) dans le plus récent numéro de Parabole.

«Elle reconnaît que les deux premières heures de sa captivité furent particulièrement angoissantes», écrit le journaliste François Gloutnay de l'agence de presse Présence, qui a recueilli les propos de la missionnaire, membre de la Congrégation de Notre-Dame.

«Puis, je me suis dit: je n’ai pas voulu cette situation, je ne l’ai pas cherchée et je ne peux pas la changer. Je dois la vivre.»

mercredi 27 juillet 2016

Radio Ville-Marie Mauricie/Centre-du-Québec

Ex-membre du conseil d'administration de l'ACPC (ancien nom de l'AMéCO), Jocelyne St-Cyr a été élue au conseil d'administration de Radio Ville-Marie Mauricie/Centre-du-Québec. Elle occupe le poste de secrétaire du conseil, annonce le site Web du diocèse de Trois-Rivières.

mardi 26 juillet 2016

Église de Trois-Rivières: pastorale étudiante

«Le 7 avril 2016, dans un petit espace chaleureux et intime à l’Université du Québec à Trois-Rivières, en présence de quelques personnes dont monseigneur Luc Bouchard et le recteur de l’université, monsieur Daniel Mc Mahon, une page s’est tournée dans la vie de la pastorale étudiante», raconte le numéro d'été d'Église de Trois-Rivières

«Depuis bon nombre d’années, le père Georges Croteau, frère de Saint-Gabriel, a mené avec cœur la pastorale à l’UQTR. Dans un engagement de plus de 30 ans dans l’institution comme professeur de théologie, carrière qui s’est ensuite prolongée par la présence pastorale, le père Croteau a croisé la vie humaine, spirituelle et religieuse de centaines d’étudiants», écrit l'agente de pastorale Mélanie Charron.

lundi 25 juillet 2016

En communion: guitare et catéchèse

«Si je suis devenu musicien, c’est d’abord grâce à mes parents qui m’ont valorisé et encouragé à développer mes talents de chanteur et de guitariste. Après leur décès, ils m’ont laissé un petit montant d’argent en héritage que j’ai placé précieusement. Après quelque temps, je me suis demandé: comment rendre vivant mon héritage de manière à honorer mes parents?», écrit Guy Lebel, auteur-compositeur-interprète, dans le numéro d'été d'En communion, publication du diocèse de Nicolet.

«Peu à peu est monté le désir de m’acheter une nouvelle guitare, un instrument qui pourrait m’inspirer et m’amener musicalement ailleurs que la bonne vieille Takamine qui me suit partout depuis plus de 25 ans. Et voilà que je suis tombé sur l’élue... de mon oreille avec une guitare 100 % québécoise, une La Patrie Concert (fabriquée chez Godin). Ses premières notes ont été pour composer le chant thème du Jubilé des catéchètes et du Dimanche de la catéchèse que l’Office de catéchèse du Québec m’avait commandé. La vie continue en se donnant...»

dimanche 24 juillet 2016

Nouvelle directrice pour En son Nom

C'est Diane Marleau qui sera la directrice de la revue En son Nom. «Diane Marleau possède une expérience variée dans le domaine de l'édition religieuse. Elle compte aussi plusieurs années à l'emploi de la CRC comme directrice de recherche (Ottawa). Elle a collaboré à divers périodiques au fil du temps, en plus d'avoir enseigné la théologie à Ottawa et à Sherbrooke», indique Pierre Cardinal, actuel directeur de la revue.

Diane Marleau, depuis longtemps membre individuelle de l'AMéCO, entrera en poste le premier août. Quant à Pierre Cardinal, il fera dorénavant partie du corps professoral de l’Institut de formation théologique et pastorale de Chicoutimi.

samedi 23 juillet 2016

Relations: accaparement des terres

«Le phénomène de l’accaparement des terres est indissociable de l’emprise que l’économie financière et les multinationales, aidées par les États et les grandes institutions internationales du néolibéralisme, ont acquise sur le monde. Cette mainmise s’apparente à un néocolonialisme qui entraîne, notamment, une orgie de spéculation et de privatisations ainsi que la dévalorisation et la déstructuration des agricultures paysannes familiales, qui sont pourtant celles qui assurent encore 70 % de la production alimentaire mondiale. Mettre fin à l’accaparement des terres nécessite de briser cette emprise et de protéger ou (re)conquérir de multiples souverainetés – populaire, alimentaire, foncière – pour imposer leur préséance sur les diktats de la finance et du marché», écrit Catherine Caron dans le plus récent numéro de Relations.

vendredi 22 juillet 2016

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 21 juillet 2016

Prêtre et pasteur: rôle du curé

«À la blague, je dis souvent aux paroissiens: Je ne suis que le curé ici. Je débarre les portes... C'est une façon humoristique de dire que je ne suis pas le grand manitou de la paroisse mais un simple serviteur», écrit le curé Alain Roy dans le numéro d'été de Prêtre et pasteur. «Mon rôle est d'identifier les charismes des gens et de leur donner les moyens de les exercer à l'intérieur des paramètres de l'Église ou de la paroisse.»

mercredi 20 juillet 2016

mardi 19 juillet 2016

Notre-Dame du Cap: Lac-Mégantic

Dans le numéro d'été de Notre-Dame du Cap, le journaliste Michel Dongois propose un reportage sur les Lac-Mégantic, trois ans après le drame qui a dévasté son centre-ville. En voici un extrait.

«La partie détruite du centre de Mégantic était jusqu’à récemment un immense terrain vague, comme une plaie béante du cœur de notre ville, selon Louise Bergeron. Des travaux ont démarré au printemps pour la reconstruction. Dans notre communauté, poursuit l’animatrice de pastorale, il y a avant et après le 6 juillet 2013. On se demande encore ce qui est arrivé. Une génération passera sans doute avant qu’on puisse retrouver une paix relative et cicatriser la plaie. Au moins, la communauté s’est rassemblée, c’est le cadeau de cette tragédie. Nous allons en ressortir plus forts.»

lundi 18 juillet 2016

Souvenirs: bénédiction papale

En 1957, le rédemptoriste François Bouchard, directeur des Annales de la Bonne Sainte-Anne, envoie une lettre à tous les abonnés de la revue. Il annonce que le pape Pie XII «a daigné adresser une bénédiction spéciale à chacun de nos abonnés» à l'occasion du tricentenaire de Sainte-Anne de Beaupré. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
«Vous voudrez bien remarquer que le document porte la signature personnelle du Souverain Pontife. C'est une chose assez rare et qui témoigne de la particulière bienveillance qu'il vous porte», ajoute-t-il. Au verso de la lettre du directeur, on trouve le texte de la bénédiction papale.


Les Annales de la Bonne Sainte-Anne a changé de nom. La publication, membre de l'AMéCO, s'appelle La Revue Sainte Anne.

 

dimanche 17 juillet 2016

André Oubliez? Connais pas!

En reprenant et en publiant les informations d'un article du Anglican Journal consacré au récent Synode général de l'Église anglicane du Canada, Auvidec a visiblement utilisé un traducteur électronique. Quatre fois, on mentionne que le nom du journaliste est André Oubliez. Non, il n'y a pas d'André Oubliez dans l'équipe de rédaction du Anglican Journal. Il s'agit plutôt d'André Forget, journaliste auprès de cette publication depuis 2014.

samedi 16 juillet 2016

L'envers de la photo

Le Catholic Philly.com, publication électronique de l'archidiocèse de Philadelphie, a repris un article de l'agence de presse Présence publié à l'occasion du Synode général de l'Église anglicane du Canada. Présence a couvert cet événement tenu à Toronto plus tôt cette semaine.

Dans le site Web américain, on note l'importance accordée à la photographie qui illustre l'article. «Les journalistes ne pouvaient pas se déplacer près des délégués et des dirigeants de l'Église. On leur avait réservé un espace tout à l'arrière de la salle», explique François Gloutnay, auteur de l'article. «J'ai pu réussir cette photo quand le primat, Mgr Fred Hiltz, a quitté sans avertissement la table de la présidence, tout en avant, pour se rendre au milieu de la salle.»

vendredi 15 juillet 2016

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 14 juillet 2016

Jésus Marie et notre temps: 499e numéro

«Les évêques sont les liens entre les Églises. Pour moi, je suis à l’aise là-dedans parce que je suis un homme de communication et un homme d’équipe». Avant d'être ordonné évêque, Alain Faubert a accordé un entretien au journal Jésus Marie et notre temps. Cette entrevue est publiée dans le 499e numéro de cette publication mensuelle. Autrefois membre de l'ACPC (ancien nom de l'AMéCO), la publication va étudier en juillet une proposition pour redevenir membre de l'association, indique Jeanine Deshaies Roy, rédactrice en chef. Dans ce numéro, on annonce aussi qu'une équipe travaille actuellement à la création d'un nouveau site Web pour le journal.

mercredi 13 juillet 2016

Pauligraphies: agence de presse Présence

«On a déjà entendu cette critique des médias québécois: ils s’intéressent bien peu aux faits religieux. Il est vrai que les quotidiens n’ont plus de journalistes attitrés aux nouvelles religieuses depuis le départ des Jean Martel (Le Soleil), Jean-Guy Dubuc et Jules Béliveau (La Presse), Denise Robillard et Jean-Pierre Proulx (Le Devoir)», écrit-on dans le plus récent numéro de Pauligraphies.

«Dans les premiers jours de mai, quelques mille personnes ont commémoré la Shoah dans une synagogue de Montréal, un ex-journaliste était ordonné évêque anglican à Québec et une religieuse centenaire recevait la médaille de l’Assemblée nationale afin de souligner son engagement dans les luttes des femmes. Dans quels médias francophones nous a-t-on raconté ces histoires?», demande ce texte consacré à la nouvelle agence de presse Présence, lancée en août 2015.

mardi 12 juillet 2016

Un orgue déménagé

«L’orgue Casavant, Opus 24 (1888) de l’église Saint-Thomas démolie récemment, à Pierreville, a été déménagé avec succès dans l’église Saint-Damase, en Montérégie. Acquis au montant de 8 300 $, l’orgue a été béni le 5 juin dans son nouveau lieu d’accueil, grâce à la générosité de 14 paroissiens qui désiraient qu’un orgue soit à nouveau installé dans l’église – l’Opus 5 (1883) du même facteur avait été vendu au début des années 1960», explique le plus récent numéro du Bulletin d'information du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

lundi 11 juillet 2016

Le Verbe: grands changements

«Nous ne pensons pas vous surprendre en vous annonçant ici que Le Verbe change encore», écrivent Antoine Malenfant et Sophie Bouchard, respectivement rédacteur en chef et directrice de cette publication.

«Allons-y franchement. La question des finances est le seul point noir de tout notre bilan», écrivent-ils en éditorial du plus récent numéro, le 7e depuis le lancement de la revue en avril 2015.«Nos couts fixes et de production sont très acceptables: nous faisons beaucoup avec peu. Mais lorsque nous répartissons nos dépenses sur le nombre d’abonnés, nous avons la mauvaise surprise de découvrir que chaque abonnement coute 196 $ à produire. Heureusement, nous avons pu compter sur l’apport financier de communautés religieuses, d’une subvention de Patrimoine Canada, de la vente de publicité et des dons pour absorber le manque à gagner, mais c’est encore insuffisant. Dans les circonstances, sur le plan administratif, nous sommes obligés d’admettre que notre modèle d’affaires est inadéquat, voire un échec.» Ils expliquent qu'il faudrait «quadrupler le nombre de nos abonnés» pour que l'entreprise soit viable.

Ils annoncent alors trois changements importants. «Nous lancerons, à compter d’octobre, un magazine gratuit, distribué sur les places publiques (métro, bus, caisses populaires, commerces, etc.). Ce magazine comptera une vingtaine de pages et contiendra les articles les plus susceptibles de rejoindre ceux qui sont hors de la cathosphère. Parallèlement à cette petite publication, nous poursuivrons le travail avec la revue Le Verbe, en continuant d’offrir à nos plus fidèles lecteurs (et partenaires) une édition de 84 pages.» Enfin, on annonce qu'«une émission de radio hebdomadaire débutera en septembre sur les ondes de Radio-Galilée et de Radio VM. L'émission On n’est pas du monde! sera animée en alternance par Antoine Malenfant et Brigitte Bédard.»

On prévoit quatre numéros par année pour chacune des deux publications qui seront dorénavant gratuites. Le coupon d'abonnement est remplacé par un formulaire d'inscription où l'on invite les gens à verser dorénavant un don annuel ou mensuel.

dimanche 10 juillet 2016

Pastorale-Québec: Bernard Émond

«Nos médias de masse ne cessent de promouvoir l’hédonisme et l’égoïsme de chacun. C’est un orphelin qui vous parle, nostalgique d’un monde plus solidaire axé sur la recherche du bien.» Le plus récent numéro de Pastorale-Québec propose une longue entrevue avec le cinéaste Bernard Émond.

«Je déplore que nous ayons tout simplement perdu la notion de péché en banalisant tout: désormais, toute personne fait ce qu’elle veut, en fonction essentiellement de son bien-être individuel, en refusant toute forme de morale. Le péché originel, c’est pour moi le rappel que le mal existe en nous, d’abord et avant tout; la grande tentation, c’est de le nier. J’estime que ceux qui cachent des millions dans les paradis fiscaux pour ne pas payer leur juste part d’impôts, pendant que nous manquons de lits dans les hôpitaux et n’en finissons plus de couper dans les services sociaux et communautaires, commettent un péché grave; même si, sur des plateaux de télévision, leurs amis et partenaires (ou complices?) peuvent répéter impunément qu’il n’y a rien là

samedi 9 juillet 2016

Prions en Église: fuite radicale

«Fuir ses occupations, laisser de côté ses tracas, décrocher… On en sent le besoin certains jours plus que d’autres et la période estivale y aide. Il est cependant question ici d’une fuite plus radicale que celle de la parenthèse des vacances. Il s’agit de bannir de son esprit tout ce qui n’est pas Dieu, à l’exception de ce qui peut aider à le chercher. Et si l’exercice ne demande qu’un moment, le temps de donner au moins un bref instant à Dieu, il n’aboutira évidemment qu’à force d’être répété au point de devenir une habitude», écrit Jacques Lison, conseiller éditorial, dans le numéro de juillet de Prions en Église.

vendredi 8 juillet 2016

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.

jeudi 7 juillet 2016

Missions Étrangères: chez le grand chef des B'laans

«Plusieurs fois par jour, Gervais Turgeon jette un regard sur la photographie posée sur sa table de travail. Bien que les couleurs se soient un peu estompées, elle lui rappelle sa rencontre avec Datu Dumalao. À l’époque, on disait du grand chef des B’laans qu’il avait le pouvoir de se rendre invisible et de passer dix jours en forêt sans s’alimenter. Datu Dumalao était une légende dans la région. Notre missionnaire relate ici de quelle manière leur amitié aura un impact sur le développement de la communauté de Datalpitak aux Philippines.»

Voilà l'amorce d'un texte rédigé par Gervais Turgeon, missionnaire au Philippines de 1963 à 1977 et de 1981 à 1989, et publié dans le plus récent numéro de Missions Étrangères. À la fin de l'article, on explique que ce missionnaire a pu retourner aux Philippines en février afin de «revoir son monde».

«Malgré la distance, les liens d’amitié ne se sont jamais estompés entre le missionnaire maintenant au Québec et les B’laans. Chaque semaine, on s’échange des nouvelles grâce à Internet, raconte-t-il.»

mercredi 6 juillet 2016

L'Envoi: JMJ de Cracovie

«Nous n’irons pas tous à Cracovie où se trouve le tombeau de saint Hyacinthe, mais nous pouvons vivre une JMJ spirituelle,mreprendre la béatitude des miséricordieux et voir comment elle peut influencer notre vie et faire la différence dans le milieu où nous vivons», écrit Mgr François Lapierre, évêque de Saint-Hyacinthe, dans le numéro d'été de L'Envoi. «Nous accompagnerons ainsi le pape François et les deux millions de jeunes qui doivent participer à ces Journées mondiales dans la ville où le saint pape Jean Paul II, l’initiateur des JMJ, a été évêque de 1958 à 1978.»

mardi 5 juillet 2016

Vers Demain: crédit social et Fatima

«Louis Even a fait remarquer qu’il est providentiel que le crédit social ait été conçu par C.H. Douglas en 1917, la même année que les apparitions de Fatima», écrit Alain Pilote, rédacteur en chef de Vers Demain, en éditorial du plus récent numéro.

«En effet, si le message de Marie aux trois petits bergers apporte comme une solution spirituelle contre le communisme (qui, selon les mots de la Vierge, répandrait ses erreurs à travers le monde si on ne se convertissait pas), le crédit social est comme une solution temporelle, technique, pour stopper le communisme, en faisant de chaque citoyen un véritable capitaliste, copropriétaire des richesses naturelles et du progrès.»

lundi 4 juillet 2016

Le Brigand: visite papale

Fin de novembre 2015. Le pape François effectue son premier voyage en Afrique. «Les médias ont malheureusement surtout insisté sur les mesures de sécurité qui entourèrent ce voyage, un périple qui a conduit le Saint Père au Kenya, en Ouganda et en République centrafricaine», écrit Pierre Bélanger, directeur, dans le plus récent numéro du Brigand.

«Pour nous jésuites, mais plus encore pour les paroissiens d’un bidonville de Nairobi, au Kenya, un court moment de ce séjour africain de François a revêtu un caractère inoubliable. Au cœur d’un agenda très chargé qui lui permettait de rencontrer les autorités civiles et religieuses, les prêtres et les séminaristes, un groupe œcuménique, puis de célébrer la messe dans un stade universitaire, le pape avait choisi également de visiter, chez eux, les habitants du quartier populaire de Kangemi, le matin du 27 novembre.»

De passage au Kenya quelques jours après cette rencontre, Pierre Bélanger questionne le jésuite Angelo Dema Munduni, vicaire à la paroisse St. Joseph the Worker, sur cette rencontre.

dimanche 3 juillet 2016

Deux communicatrices

Le diocèse de Nicolet a déposé dans son compte YouTube des extraits d'une soirée tenue en mai. Réjean Bernier, chroniqueur auprès de la revue La Revue Sainte Anne, interroge Jasmine Johnson (diocèse de Trois-Rivières) et Jacinthe Lafrance (diocèse de Nicolet) sur les médias et les communications en Église.
 

samedi 2 juillet 2016

La vie dans notre Église: Compostelle

«Pour la 10e fois, je vivrai mes vacances d’été sur le Camino francés marchant les 800 kilomètres entre Saint-Jean-Pied-de-Port (France) et Santiago de Compostella (Espagne)», raconte Mgr Lionel Gendron dans le numéro de juin de La vie dans notre Église. Il mentionne les petits bonheurs du chemin, ceux qui «réjouissent le cœur et donnent le souffle et l’élan pour reprendre jour après jour le chemin».

Ces bonheurs, ce sont «un lever de soleil, une brise, une ombre et même une fine pluie rafraichissantes, le chant moqueur d’un oiseau, un arbre feuillu qui bruisse, une fleur odoriférante, et que dire de la chaleur d’une rencontre fortuite, du repas partagé avec des amis pèlerins, de la célébration de l’Eucharistie, cœur d’une communauté participative», note l'évêque du diocèse de Saint-Jean-Longueuil.

vendredi 1 juillet 2016

Le gazouillis de la semaine

Chaque vendredi, un tweet qui intéressera tout particulièrement les membres de l'AMéCO par sa pertinence, son style, ses images et/ou son propos.